La voix de nos membres

Entretien avec Madison Communication

Alexane Louvel

Community manager

Septembre 2020

Ce mois-ci, nous avons échangé avec Alexane Louvel, community manager de l’agence digitale Madison Communication. En cette période qui stimule l’évolution des usages numériques en entreprise, nous nous sommes intéressés aux conséquences de la situation sanitaire sur la politique de télétravail de l’agence. Pour Madison Communication, la forte cohésion d’équipe qui règne dans l’entreprise a été un levier de résilience et de flexibilité pour installer rapidement de nouvelles façons de travailler.

AGIT: Parlez-nous de Madison Communication..

A.L: Madison Communication est une agence digitale responsable, engagée dans le développement durable depuis sa création. De la stratégie à l’animation des réseaux sociaux, nous accompagnons au quotidien des entreprises, institutionnels et fédérations professionnelles sur la route de la communication responsable. Notre objectif ? Aborder toutes les disciplines de la communication de manière responsable. Labellisées Prestadd et Envol, nous avons décidé de rejoindre l’Alliance Green IT en 2018 afin de nous entourer d’experts du numérique responsable qui partagent nos valeurs et ainsi améliorer notre démarche.
 
AGIT: Les risques sanitaires actuels vous amènent-ils à modifier votre politique de télétravail ?
 
A.L: L’équipe de l’agence est passée en télétravail pendant le confinement. Nous avons cependant décidé de revenir à temps plein dans nos locaux début juin lorsque la nouvelle configuration de nos bureaux permettait une protection totale des collaborateurs. Nous sommes une petite structure, les mesures barrières ont été plus simple à respecter et nous aimons nous retrouver ensemble pour échanger sur les projets et missions encours.
 
 
AGIT: Quels avantages tirez-vous de cette forme d’organisation du travail ?
 
A.L: Le télétravail a représenté avant tout un gain en autonomie et en responsabilité. Ce fut le moment pour chacune d’entre nous d’être plus indépendantes et ainsi de tester ses capacités d’organisation. Il a également permis de supprimer le temps passé dans les transports, parfois considérable dans une grande ville comme Nantes, même si certaines collaboratrices viennent au bureau à pieds ou en vélo.
 
 
AGIT: Le confinement a constitué un test pour une instauration du télétravail à temps plein, comment ont été impactées vos relations avec vos parties prenantes (clients, fournisseurs et collaborateurs) ?
 
A.L: Une grande solidarité et cohésion se sont instaurées entre les collaboratrices et partenaires de l’agence. Nous faisions chaque matin, un brief avec l’ensemble de l’équipe de 30 minutes pour maintenir le lien entre les collaboratrices et remonter le moral des troupes si besoin ! Nous prenions donc plus de temps pour échanger ensemble, par téléphone ou visioconférence, pour prendre des nouvelles les uns des autres, éviter tout décrochage et connaître les besoins de chacune.

Nos clients ont pu compter sur nous pour assurer leur communication en temps de crise. Une partie de notre activité, consacrée à l’événementiel, a été annulée mais elle a ensuite été compensée par le besoin en accompagnement et le consei lde nos clients dans la gestion et la communication de crise en lien avec le nouvelles normes sanitaires.
 
AGIT: Avez-vous mis en place à cette occasion une bonne pratique innovante à partager avec nos lecteurs ?
 
A.L: Nous avons profité de cette expérience pour questionner la raison d’être de l’entreprise et nos ambitions pour le futur. Nous avons également tiré profit de cette période pour faire des formations et nous nous sommes notamment formées à l’animation de la Fresque du Climat et la Fresque du Numérique, un atelier d’intelligence collective qui présente une approche ludique et créative pour comprendre les composantes du dérèglement climatique et les impacts environnementaux du numérique. Ces formations collectives ont permis aux collaboratrices de l’agence de retrouver une certaine forme de cohésion de groupe.
Partager sur